Le rasoir Darwin “Standard” est sorti quelques années après le modèle “De Luxe”. Contrairement à son grand frère qui était fabriqué en acier au cobalt, le rasoir Darwin “Standard” était fabriqué en acier inoxydable simple. C’était déjà une belle prouesse pour l’époque, car peu de marques utilisait alors ces deux types d’aciers. Le “Standard” de Darwin plaçait dont la barre très très haut pour un standard. On trouve des traces de commercialisation durant les années 1930, il apparaît dans de la réclame en 1930 en France, et au catalogue de 1934 / 1937 en Angleterre, mais les sources sont trop peu nombreuses pour établir avec certitude les dates exactes.

     A noter, le catalogue anglais appelle “Standard” un autre rasoir, que nous avons préféré nommer “Adjustable”, pour mieux séparer les modèles. L’extrait ci-dessous présente justement le rasoir “Adjustable” à deux pièces, dans le coffret plutôt attribué au “Standard” à trois pièces. C’est le seul catalogue à notre connaissance qui illustre ces modèles, c’est pourquoi nous ne pouvons prendre que cet extrait comme illustration.

     En suivant le peu de documents qui ont traversé le temps, nous pensons que le rasoir Darwin Standard a été le seul rasoir Darwin à double tranchant à avoir été commercialisé en France, et ce au début des années 1930. 

Darwin Standard - Extrait du catalogue 1934

Nomenclature du rasoir Darwin "Standard"

Le Darwin “Standard” a eu plusieurs variantes, mais nous pouvons nous accorder sur cette description. Il s’agit d’un rasoir de sécurité trois pièces à lame double tranchant, utilisant des lames au format standard (type Gillette). En dévissant son manche, on libère la tête qui se divise en deux moitiés : le capot et la plaque de garde. Cette structure et son acier moins rare lui ont conféré ce nom de “Standard”, mais la qualité de sa fabrication, comme la beauté de sa présentation, plaçait ce rasoir dans le haut du panier où qu’il fut commercialisé.

La tête

Tête de rasoir Darwin Standard

     Le capot comprend la partie femelle de la vis d’assemblage, la partie mâle se trouvant en bout de manche. Le capot comprend également deux picots qui descendent dans la plaque de peigne, enfermant ainsi la lame entre les deux moitiés de la tête. Le capot est généralement marqué du logo Darwin ainsi que du numéro de brevet. Parfois le logo est double et le brevet est manquant (lire notre article dédié pour découvrir toutes les nuances).

     La garde est constituée d’une barre droite dans laquelle sont creusées des dents assez profondes. On ne peut donc pas réellement parler de peigne ouvert ou de peigne fermé dans le sens moderne du terme, car il pourrait rentrer dans les deux catégories.

Le manche

     Le manche du rasoir Darwin “Standard” présente une section hexagonale, aux multiples facettes et gorges. Au delà de son design et de son matériau hors norme, le manche du rasoir “Standard” présente une autre spécificité rare : la vis pour fermer la tête est présente à son extrémité, quand la majorité des rasoirs la placent sous le capot. La raison n’est pas définie, mais nous pensons qu’il s’agissait d’une solution qui soit plus facile à fabriquer (puisqu’elle était usinée au même moment que le manche) et plus solide dans le temps (la vis étant solidaire au tout, et non pas sertie dans le capot comme d’autres modèles). Le bas du manche est généralement frappé “Made in Sheffield – England” à la main.

Manche de rasoir Darwin Standard

Les présentations du rasoir Darwin "Standard"

     Le rasoir Darwin Standard était proposé en étui cuir de voyage, ou en coffret plastique moulé.

La pochette de voyage en cuir

blank

     Fabriquée en Angleterre, la pochette en cuir Darwin était réalisée en cuir de veau. Plusieurs coloris étaient disponibles déjà à l’époque, dont au moins le noir, bleu, marron et camel (ci-contre).

     La pochette de format rectangulaire s’ouvre à l’aide d’un bouton poussoir ou d’un bouton pression (les deux variantes ont été retrouvées, sans raison évidente). La pochette révèle une formation en croix : une partie centrale maintenant le rasoir Darwin Standard et ses lames, et deux paires de rabats. Le rasoir est démonté, des liens de cuir maintiennent chacun le manche et la tête du rasoir, ainsi qu’une boîte de lames de sûreté.

     Le tout était emballé dans une boîte gigogne en carton fin, qui à notre connaissance était non marquée.

     Nous avons reproduit cette pochette en nous basant sur les anciens modèles, notre catalogue compte aujourd’hui 6 coloris d’étuis cuir pour rasoirs de sûreté.

     Ci-dessous, un rasoir Darwin “Standard” absolument neuf de stock, il n’avait jamais servi. On peut voir les marques de polissage (traces noires dans les angles) et les marques des pochoirs pour les gravures à l’acide sur la tête. Il était livré avec deux lames De Luxe. Le tout dans son étui cuir bleu marine finement texturé.

Le coffret en plastique moulé

     L’autre présentation du rasoir Darwin “Standard” était un coffret en plastique moulé, qui pourrait paraître économique aujourd’hui, mais qui était en réalité très novateur pour l’époque.

     La base du boitier est noire, et le couvercle est bleu. La charnière de celui-ci se trouve sur un petit côté, et le couvercle forme un angle original par rapport à la base. L’influence du style art déco est évidente sur le design de ce coffret, tant par sa structure que par les multiples rectangles concentriques qui entourent le logo.

     Sur le catalogue des années 1930, ce même boîtier abrite un rasoir deux-pièces, qui un peu différent, le Darwin “Adjustable”.

Rasoir Darwin Standard en boite noire et bleue

     Vous possédez un rasoir Darwin, mais avez un doute sur son nom ? N’hésitez pas à parcourir notre article sur “Comment reconnaître votre rasoir Darwin“.

     Vous disposez de plus d’informations au sujet du rasoir Darwin Standard ? N’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions compléter notre musée en ligne !